EVITEZ LE MAL AU DOS DANS L?AUTO

Docteur Stéphane Cascua

Position assise prolongée, immobilité, contorsion pour entrer et sortir : c’est incontestable, la conduite automobile favorise les douleurs en bas du dos ! Heureusement quelques conseils suffisent à réduire le risque.

OsteopatheTrouvez le réglage idéal !

L’attitude réduisant au maximum les contraintes sur les articulations a été découverte grâce aux astronautes ! Elle est adoptée lorsque le corps se trouve en apesanteur. La position de conduite idéale doit s’en rapprocher. Contrairement aux conseils de votre moniteur d’auto-école, le dossier ne doit pas redresser votre buste à angle droit mais faire un angle de 110° avec l’assise du siège. Il faut basculer cette dernière légèrement vers l’arrière et l’avancer afin que vos genoux soient fléchis de 30 à 45°. Ainsi l’ensemble des muscles situé à l’arrière de votre corps est moins tendu. Il ne vous reste plus qu’à peaufiner vos sensations en galbant plus ou moins le réglage lombaire.

Prenez des appuis stables et confortables

Mettez votre pied gauche sur le passage de roue, fixez votre talon droit entre l’accélérateur et le frein. Placez vos mains à 9H15 sur le volant. Vous voilà parfaitement en équilibre, le dos bien plaqué sur le siège. Vous encaissez sans broncher les virages et les variations d’allures. Grâce à une boite automatique vous parvenez à maintenir en permanence ces bons appuis.

Changez le réglage idéal !

Même lorsque votre attitude est parfaite, vos articulations sont toujours en charge au même endroit. La substance gélatineuse et amortissante située dans votre disque intervertébral ne tarde pas à glisser vers des secteurs moins comprimés. En changeant légèrement de position, ces zones devenues plus élastiques sont mises à contributions. Ainsi, au cours du trajet, il est possible de répartir les contraintes. Profitez de l’arrêt à un feu pour modifier de quelques degrés l’inclinaison de votre dossier. Les sièges électriques permettent de réaliser la man’uvre plus aisément et plus délicatement.

Faites des pauses, bougez-vous, étirez vos muscles !

S’arrêter et faire quelques exercices, c’est encore mieux ! Mettez-vous debout. Voilà qui suffit à répartir plus harmonieusement la gélatine contenue dans le disque. Marchez, respirez. Inspirez en ouvrant les bras et en creusant légèrement le dos. Soufflez en rapprochant les bras et arrondissant un peu la colonne. Ces mouvements créent des variations de pression entre les vertèbres. Vos disques pompent un peu plus de gélatine et se regonflent. Votre colonne cesse de rouler sur les jantes ! Vos muscles du dos sont fatigués car ils ont contribué à maintenir votre position tout au long du trajet. Pour les décontracter, asseyez-vous de coté en plaçant les pieds à l’extérieur de la voiture. Penchez-vous en avant. Posez les mains au sol. Gardez la position 10 à 20 secondes. Repartez détendu.

Entrez et sortez dos droit !

Attention aux contorsions pour pénétrer et s’extraire de la voiture. Ces mouvements

insuffisamment contrôlés placent la colonne dans des attitudes agressives pour les disques. Pour entrer, asseyez-vous sur le bord du siège, pieds à l’extérieur. Saisissez le volant avec la main droite et le toit avec la main gauche. Tirez sur vos bras et pivotez sur votre bassin. Contractez les abdominaux pour soulever les jambes et faire bloc au niveau du tronc. Réalisez la man’uvre inverse pour sortir. Prenez soins de poussez avec les mains placées sur vos genoux au moment de vous relever.

CHOISISSEZ L’AUTO ANTI-MAL AU DOS

Evitez le coupé sport , collé à la route, dans lequel il faut ramper pour prendre place au volant ! Optez pour un véhicule plus haut type monospace. Vous vous y installerez plus aisément et vous accéderez plus aisément au coffre. Veillez au maintien latéral des sièges pour stabiliser votre colonne dans les virages. Choisissez des sièges fermes. Trop mous, ils imposent à vos muscles un effort supplémentaire pour tenir la colonne. Trop durs, ils transmettent fidèlement les vibrations. La boite automatique est vivement conseillée. Les sièges électriques peuvent se montrer utile.

Prenez soin de votre dos

Utilisez vos jambes, pour charger votre voiture. Pliez les genoux, mettez-vous en fente pour vider le coffre. Entraînez votre colonne à assumer les contraintes inévitables. Faites de la gymnastique 3 fois par semaine ou pratiquez un autre sport modérément. Enfin, si les douleurs persistent, il faut chercher une hernie discale ou une autre lésion. Parlez en à votre médecin.