Trou de conjugaison réduit : symptômes, causes et traitement ?

Trou de conjugaison réduit : symptômes, causes et traitement ?

Très peu connu, mais très nocif, le problème de trou de conjugaison réduit, connu également sous le nom de « sténose foraminal cervical » ou encore « canal cervical étroit », est un mal dont souffrent beaucoup d’adultes sans même s’en rendre compte. En effet, le rachis cervical, situé en haut de la colonne vertébrale, correspond à un ensemble de sept vertèbres de petite taille (C1 à C7).

Il est très mobile et assure la protection de la portion haute de la moelle épinière. Il faut dire que chaque vertèbre est trouée à l’arrière dans le sens de la hauteur entre la lame et le corps vertébral. Et la succession de ces trous forme le canal rachidien par lequel passent les nerfs cervicaux.

Mais avec l’âge, il est possible d’assister à la diminution du diamètre d’un ou de plusieurs trou(s) de conjugaison (foramen), ce qui provoque le rétrécissement de ce canal. Comment se manifeste cette affection ? Qu’est-ce qui la provoque ? Et comment la soigner ? Voici tout ce qu’il faut savoir du canal cervical étroit.

Quels sont les symptômes de la sténose foraminale cervicale ?

nn
De nos jours, compte tenu des changements dégénératifs, nombreux sont les individus qui adoptent souvent une mauvaise posture, ce qui entraîne une compression de la moelle épinière générant des complications. Ces dernières s’aggravent indéniablement avec le temps. Ainsi, les symptômes du trou de conjugaison réduit sont entre autres :

  • Des douleurs cervicales ;
  • Des picotements ou engourdissements dans les bras ;
  • Une faiblesse des membres supérieurs et inférieurs ;
  • Une réduction des sensations au niveau des membres inférieurs ;
  • Une sensation de courant électrique le long de la colonne vertébrale lors de la flexion du cou
  • etc.

Quelles sont les causes de canal cervical étroit ?

Le trou de conjugaison réduit survient volontiers après l’âge de 50 ans et est souvent dû à l’arthrose. Cette maladie peut avoir également d’autres multiples origines. Les blessures peuvent être, par exemple, une cause de la sténose, notamment chez les jeunes. Le gonflement ou une hernie discale est aussi une des causes du rétrécissement foraminal.

  Perte de cheveux, un symptôme du COVID-19 ?

En fait, les disques amortisseurs qui se trouvent entre les os de votre colonne vertébrale peuvent glisser hors de leur place ou s’endommager. Ainsi, le disque bombé appuie sur le foramen et la racine nerveuse. Il existe également d’autres facteurs déclenchants de la sténose foraminale cervicale.

C’est le cas des croissances osseuses à l’intérieur et autour de votre foramen qui peuvent pincer les nerfs qui y passent. À la suite de blessures ou d’affections dégénératives, des éperons osseux peuvent se former et provoquer le mal de trou de conjugaison réduit. Par ailleurs, il existe également d’autres causes moins communes de sténose foraminale, à savoir :

  • L’élargissement des ligaments autour de la colonne vertébrale ;
  • Le spondylolisthèse ;
  • Les kystes ou tumeurs ;
  • La maladie des os, comme la maladie de Paget ;
  • Les conditions génétiques, comme le nanisme.

Quel est le traitement du rétrécissement foraminal ?

nn
Pour soigner un trou de conjugaison réduit, un traitement médical visant à soulager la douleur sera observé dans un premier temps. À ce titre, plusieurs médicaments seront prescrits. C’est le cas des antalgiques, associés à des anti-inflammatoires non stéroïdiens et des décontractants musculaires.

Des corticoïdes pourront également être prescrits dans le cas où ces manœuvres moins invasives ne fonctionneraient pas. Toutefois, si les traitements non chirurgicaux ne répondent pas ou en cas de lésion neurologique grave, le médecin peut recommander une intervention chirurgicale. À cet effet, c’est un chirurgien spécialisé en chirurgie du rachis qui devra intervenir.

Il s’agit d’une chirurgie dite mini-invasive dont le but est d’élargir le foramen pour supprimer la compression exercée. On parle de  chirurgie endoscopique du rachis. Dans le cadre de l’opération, le chirurgien écartera alors les muscles du dos et pourra observer et réaliser la décompression. Précisons qu’une telle intervention se réalise sous anesthésie générale.

Article relatif

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *