Comment améliorer votre transit grâce à une hydratation adéquate ?

Comment améliorer votre transit grâce à une hydratation adéquate ?

Vous allez à la selle moins de 3 fois par semaine ? Vous êtes probablement constipé. La constipation est un mal qui touche près d’une personne sur 5 et principalement les femmes. À défaut de vite régler vos problèmes de transit intestinal, ce mal pourrait bien affecter votre qualité de vie et devenir bien désagréable. Pour retrouver un transit normal, il est conseillé de bien s’hydrater, d’augmenter sa consommation de fibres et d’aliments prébiotiques et probiotiques. On constate toutefois que certaines eaux sont plus efficaces que d’autres à améliorer les symptômes liés à la constipation. Découvrez comment !

Bien s’hydrater pour améliorer son transit

L’eau est considérée comme un remède efficace contre la constipation. Concrètement, elle aide à améliorer le processus de digestion. En effet, les problèmes de constipation sont déclenchés dès lors que l’intestin éprouve des difficultés à assimiler correctement les nutriments. Moins l’organisme est hydraté, plus il va nécessiter de l’effort pour que ces nutriments soient entièrement absorbés. Vous pouvez retrouver ici la solution pour assurer un bon transit.

Par contre, si vous voulez avoir des résultats rapides et efficaces, il vaut mieux respecter quelques règles. Certaines eaux décomposent les aliments plus rapidement que d’autres. Il convient alors de consommer une eau minérale riche en magnésium et en calcium afin de fournir à l’organisme l’apport nécessaire à la dilution des selles.

Il est important de préciser que lorsque l’eau que vous buvez arrive dans l’estomac, elle est évacuée en à peine 30 minutes si celui-ci est vide. En revanche, si votre estomac est plein, elle se mélange aux aliments durant 3 h à 4 h. Comprenez donc qu’une hydratation insuffisante ralentit la progression des contractions intestinales et favorise un transit lent.

  Comment faire partir un suçon ?

Pour ce qui est de la quantité d’eau nécessaire, il est conseillé de boire entre 6 à 8 verres par jour en moyenne. Il n’y a pas d’occasion particulière pour boire de l’eau. Que ce soit au réveil, en fin de matinée, après chaque repas ou systématiquement après avoir pissé, pensez à vous hydrater afin de garder votre intestin en bon état.

Autres astuces pour améliorer son transit

Outre une bonne hydratation, il existe d’autres astuces qui permettent de réduire considérablement les risques de constipation. Voici en quelques-unes.

Augmenter sa consommation en fibres

Ce n’est plus un secret pour beaucoup ! Manger davantage de crudités, de fruits secs et oléagineux, de fruits frais et de légumes permet d’améliorer son transit intestinal. Les fibres alimentaires favorisent l’hydratation des selles et stimulent leur dilution. Si vous n’avez pas une alimentation composée de fibres, commencez par les intégrer petit à petit à vos repas. Cela vous aidera à aller plus facilement à la selle à l’avenir.

On recommande généralement 25 g de consommation journalière en fibres pour les femmes contre 38 g pour les hommes.

Consommer plus de prébiotiques et probiotiques

La sensation de ballonnement et les difficultés à évacuer les selles viennent peut-être d’un déséquilibre des bactéries vivant dans votre intestin. En mangeant des aliments prébiotiques et probiotiques, il est possible d’inverser ce déséquilibre et de renforcer votre santé digestive. Les principaux aliments concernés sont :

  • Le yaourt ;
  • Le fromage non pasteurisé ;
  • Les cornichons ;
  • Le kéfir…

Ces aliments sont composés de bactéries vivantes qui ont une action positive sur votre système immunitaire.

Article relatif

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *