Quels sont les effets des moisissures sur la santé et comment les prévenir ?

Quels sont les effets des moisissures sur la santé et comment les prévenir ?

Les moisissures sont des champignons parfois invisibles à l’œil nu, mais nuisibles à la santé. Elles peuvent causer chez une personne de la toux, de l’asthme et beaucoup d’autres affections dangereuses. Pour éviter de les héberger chez vous, certaines précautions sont nécessaires. Découvrez dans cet article les effets des moisissures sur la santé et les méthodes pour prévenir leur développement chez vous.

Les effets toxiques

La plupart des effets toxiques causés par inhalation de moisissures sont dus à des expositions en milieu agricole ou industriel. Une exposition accrue aux poussières contaminées par des moisissures peut causer le syndrome toxique lié aux poussières organiques (ODTS).

Il s’agit d’une affection qui se manifeste par un soudain excès de fièvre, des problèmes respiratoires et des symptômes semblables à ceux d’une grippe.

Le plus souvent, les symptômes associés à l’ODTS sont détectés chez des personnes occupant des appartements fortement contaminés. Quant aux autres impacts d’une intoxication par les moisissures, ils surviennent en cas d’exposition répétée à une contamination environnementale.

Les effets infectieux

Parmi les moisissures qui prolifèrent dans les systèmes de ventilation et sur les matériaux de construction, très peu sont à l’origine d’infections. Cependant, l’aspergillose invasive ou aspergillose nosocomiale qui sévit dans les hôpitaux est une infection assez bien connue.

Le champignon responsable de l’aspergillose est un agent pathogène opportuniste pour les personnes immunodéficientes ou immunosupprimées.

Les effets irritatifs

Les symptômes d’irritation des yeux, du nez et de la gorge sont souvent attribués à une croissance massive de champignons à l’intérieur. Toutefois, le mécanisme à la base des symptômes mentionnés n’a pas encore été défini avec certitude.

La théorie généralement retenue est celle de la possible existence d’un phénomène d’irritation due à la présence de particules fongiques dans l’air. Ces particules toxiques contenues dans les spores des moisissures entreraient directement en contact avec les muqueuses à travers l’air ambiant.

  Comment faire un détartrage soi même ?

Les effets immunologiques

Les allergies provoquées par les moisissures constituent un problème de santé reconnue par les cliniciens depuis plusieurs décennies. L’asthme et la rhinite allergique sont par exemple des maladies associées à l’inhalation de spores fongiques.

En effet, une exposition fréquente à des poussières organiques et des moisissures peut déclencher la production d’anticorps spécifiques (IgG). Il peut alors en résulter un syndrome de pneumonite d’hypersensibilité, encore appelé alvéolite allergique extrinsèque.

Les méthodes de prévention du développement des moisissures

Avant tout, il est important de savoir les reconnaître lorsqu’elles apparaissent. Ensuite, veillez à aérer chacune des pièces de votre logement. L’idéal est de le faire plusieurs fois par jour après toute activité ayant généré de la vapeur d’eau. Il suffit d’ouvrir grand les fenêtres pendant une dizaine de minutes.

Pour plus d’efficacité, vous pouvez installer des ventilations mécaniques dans les pièces humides. Rassurez-vous ensuite que les bouches de ventilation sont bien dégagées et fonctionnelles.

Pour finir, mettez un point d’honneur à :

  • veiller à une température homogène pour éviter la condensation ;
  • utiliser un déshumidificateur d’air ou un absorbeur d’humidité ;
  • ne pas faire sécher votre linge à l’intérieur ;
  • limiter les plantes dans les chambres ;
  • éviter les tapis et les moquettes dans les salles de bains ;
  • et éviter les aquariums non recouverts.

Le respect de ces recommandations vous permettra de prévenir efficacement la prolifération de moisissures à la maison ou au travail.

Article relatif

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *