Qu’est ce que la Leucopénie ?

Qu’est ce que la Leucopénie ?

On parle souvent de leucocytose et un taux élevé de leucocytes dans le sang, car ils sont souvent associés à l’apparition de les infections bactériennes ou parasitaire, mais il est parfois sous-estimé le risque de leucopénie ou de développer une réduction significative du nombre de globules blancs (leucocytes) circulant dans le sang.

Il s’agit d’une anomalie tout aussi déterminante pour la santé de notre organisme, car un niveau correct de globules blancs dans le sang signifie garantir le fonctionnement de la principale forme de défense du système immunitaire contre l’action agressive des agents extérieurs.

Leucopénie – être une anomalie du système immunitaire basée sur la diminution plus ou moins drastique de la valeur des leucocytes dans le sang – représente un danger pour le corpsqui est l’absence de défense immunitaire suffisamment efficace pour contrecarrer l’agression des micro-organismes externes.

Lorsque le nombre de globules blancs est inférieur à la normale, en fait, lal’organisme est plus exposé aux infectionsà l’inflammation, aux réactions allergiques et au développement de processus tumoraux.

Par conséquent, si une carence en leucocytes est constatée, il est important de demander rapidement l’avis d’un spécialiste qui peut clarifier les causes du problème et mettre en œuvre une stratégie efficace pour appliquer tous les traitements nécessaires.

Leucopénie : quelles sont les symptômes ?

Avant de découvrir les principales causes de la diminution des globules blancs, essayons de faire la lumière sur les repères pour déterminer s’il y a effectivement une baisse significative des leucocytes ou si cette baisse est simplement dans les limites de la normale.

Il est en effet question de leucopénie (et non une baisse physiologique et sporadique des valeurs) lorsque le nombre de leucocytes est inférieur moins de 4 000 unités par microlitre de sang. Les valeurs considérées dans la norme, au contraire, varient de 5 000 à 10 000 globules blancs par millimètre cube de sang, selon le sexe, l’âge et les caractéristiques physiques de l’individu.

Il convient également de souligner que, dans certaines limites, une numération leucocytaire inférieure à la normale peut être due à un trait particulier de la constitution de la personne, que seul un spécialiste – sur la base de certaines considérations – peut attester. Cependant, en général, si la carence est importante, la leucopénie prédispose aux infections et autres complications.

Leucopénie : quels sont les leucocytes qui diminuent ?

Comme beaucoup le savent, les leucocytes ne sont pas tous les mêmes : il y en a divers typologieschacun ayant une fonction de défense spécifique. La partie la plus importante des leucocytes est constituée par la catégorie des neutrophilesLes globules blancs qui protègent l’ensemble de l’organisme contre les attaques d’agents pathogènes tels que les virus, les bactéries et les champignons.

Leucocytes éosinophiles sont chargés de la protection contre des parasites particuliers et de la basophiles ont un rôle décisif dans la réaction de l’organisme aux allergies et aux inflammations.

Enfin, parmi les globules blancs les plus importants figurent les lymphocytes que beaucoup de gens connaissent pour leur action protectrice contre l’apparition de cellules cancéreuses, et les monocytes, molécules utilisées pour nettoyer le corps des déchets et des substances résiduelles.

Habituellement, parmi les différents types de globules blancs, la situation qui se présente le plus souvent est celle d’une diminution drastique des leucocytes neutrophiles, c’est pourquoi la neutropénie est souvent mentionnée. Cependant, il existe de nombreux cas dans lesquels d’autres types de globules blancs (lymphocytes, monocytes, éosinophiles ou basophiles) contribuent également à la réduction des valeurs, bien que dans une moindre mesure que les neutrophiles.

Leucopénie : causes possibles

Lorsque les sujets traités ne sont pas atteints de maladies particulières, la leucopénie est généralement un phénomène isolé, très souvent lié à des épisodes d’infections ou à des processus inflammatoires très graves : ces derniers, en effet, sont capables de “consommer” un grand nombre de neutrophiles, engagés dans la lutte contre les agents pathogènes externes et la circulation dans les tissus infectés.

Cette condition articulaire est parfois appelée pseudoleucopénieprécisément parce que le faible niveau de leucocytes dans le sang n’est pas dû à une synthèse médiocre ou inefficace, mais à une consommation plus forte que la normale.

Un cas différent est celui de la une production insuffisante de leucocytesqui peut conduire à des cas graves de leucopénie et qui est elle-même causée par divers facteurs, dont

  • les tumeurs, la leucémie ou d’autres maladies qui endommagent la moelle osseuse ;
  • les pathologies congénitales (anémie aplasique ou mégaloblastique) entraînant un dysfonctionnement hématopoïétique de la moelle osseuse ;
  • les maladies auto-immunes qui endommagent les leucocytes ;
  • les médicaments ou les thérapies (comme la chimiothérapie) qui endommagent les leucocytes.

Dans certains cas, la numération leucocytaire peut également être compromise par les mauvaises habitudes qui affaiblissent l’organisme, notamment

  • l’abus d’alcool et de drogues (en particulier les antibiotiques, les corticostéroïdes et les diurétiques),
  • des habitudes alimentaires fortement incorrectes ou peu nutritives (qui les carences en vitamines).

Sources scientifiques

  • PubMed, Conditions hématologiques : Leucopénie
  • PMC, L’étiologie et la gestion de la leucopénie
  • The Lancet, Leucopénie

Articles relatifs

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *