Arrêt cardiaque : comment se servir d’un défibrillateur ?

Arrêt cardiaque : comment se servir d’un défibrillateur ?

Lors d’un arrêt cardiaque, le cœur de la victime ne s’arrête pas toujours complètement. Il peut présenter un rythme anormal et des faibles contractions. On parle alors de fibrillation. Dans ce cas, il est nécessaire de recourir au défibrillateur. C’est un dispositif médical composé d’un bloc et de 2 électrodes à travers lesquelles il délivre une décharge électrique. Le défibrillateur permet d’entretenir le cœur d’une victime d’arrêt cardiaque en attendant l’arrivée des secours. Il faut néanmoins savoir s’en servir. C’est ce que nous montrerons dans cet article.

Mettre en marche l’appareil et préparer la victime

L’utilisation d’un défibrillateur commence avec sa mise en marche. Cela consiste premièrement à rapprocher l’appareil de la victime et à le placer près de son oreille gauche de préférence. Puis selon le modèle du défibrillateur, il faudra ouvrir le capot de l’appareil ou appuyer sur le bouton marche/arrêt. C’est alors qu’une voix synthétique donnera des indications à suivre. Puis il faudra préparer la victime. Cela implique de dénuder sa poitrine. Cette dernière devra être sèche et pas trop velue. Après avoir connecté les électrodes aux câbles, on collera l’une en dessous de la clavicule droite et au côté droit du sternum, et l’autre sur le côté gauche du thorax soit 5 à 10 cm sous l’aisselle gauche. Il faudra se rapprocher d’un spécialiste pour en savoir plus sur ce sujet.

Le fonctionnement du défibrillateur

Une fois les électrodes correctement collées à la victime, l’appareil procédera à l’analyse de son rythme cardiaque automatiquement ou demandera d’appuyer sur le bouton d’analyse. Pour une meilleure alimentation du dispositif, il ne faudra pas être au contact de la victime pendant le processus. Après l’analyse, le défibrillateur déterminera s’il est nécessaire de décharger un choc électrique ou pas. Dans tous les cas, il faudra rester attentif aux indications de l’appareil et les suivre scrupuleusement. Enfin à l’issue de l’analyse et uniquement sur demande du médecin, on pourra éteindre le défibrillateur.

Articles relatifs

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *