Vélo électrique : quels sont les avantages et les inconvénients ?

Vélo électrique : quels sont les avantages et les inconvénients ?

En France comme dans d’autres pays, les vélos électriques ne cessent de gagner en popularité de jour en jour. En plus d’être un moyen de transport durable et pratique dans les grandes villes, ces vélos offrent une alternative pour faire de l’exercice physique. Il existe une grande variété de vélos électriques : les plus légers atteignent une vitesse de 20 à 32 km/h, tandis que d’autres, plus puissants, atteignent la barre des 45 km/h. Ils sont parfaits pour se rendre au travail, ou pour faire des sorties le week-end.

Quels sont les avantages du vélo électrique ?

Le principal avantage du vélo électrique par rapport à la bicyclette conventionnelle est probablement son côté pratique. Il permet l’utilisation d’un véhicule pratiquement non-polluant pour circuler dans la ville de manière rapide et plus aisée. Pour ceux qui ont des limitations physiques ou qui ne veulent pas transpirer pour aller travailler, le vélo électrique fat bike a une fonction particulière dans la mobilité urbaine, en offrant une alternative fable aux voitures et aux transports publics.

Le vélo électrique fat bike encourage l’exercice physique tout en étant aussi efficace sur les itinéraires avec ascension. Sans compter qu’il n’émet pas de polluants. Le fait qu’il puisse compter sur l’assistance électrique et nécessite moins d’efforts sur les trajets rend l’utilisateur plus confiant pour parcourir des distances plus longues. La réduction des frais de déplacement est considérable, en plus des économies réalisées sur d’autres dépenses telles que le stationnement, les assurances et les taxes, qui sont beaucoup moins élevées pour les vélos.

Quelles sont les caractéristiques du vélo électriques ?

Il existe deux grands groupes de vélos électriques : le premier désigne les vélos sans accélérateur et dont les moteurs sont activés lorsque le cycliste pédale. Dans ce cas, le vélo ne se déplace qu’à partir de l’action de pédaler. L’autre groupe comprend les vélos électriques avec accélérateur. Ils ont la possibilité d’accélérer, de pédaler ou de combiner les deux fonctions.

Dans les deux groupes, les principaux composants du vélo électrique sont le moteur, la batterie qui permet d’alimenter le moteur, le contrôleur électronique ou module qui contrôle la vitesse, l’accélérateur, le système de pédalage assisté (PAS) et le tableau de bord, où il est possible de suivre en temps réel les informations utiles, comme le niveau de la batterie et la vitesse.

Qu’en est-il des inconvénients ?

La pollution indirecte générée par le vélo électrique fat bike doit être prise en compte lors de la production de l’électricité nécessaire pour son utilisation, en plus des procédés et des matériaux utilisés pour sa fabrication et de son élimination. Dans cette optique, les batteries constituent le principal problème. Toutefois, les effets positifs sur l’environnement sont indéniables, étant donné qu’un vélo électrique a un impact beaucoup plus faible que les autres moyens de transport.

Autrefois composées de plomb et d’acides, les batteries utilisées dans tous les vélos électriques fat bike sur le marché sont au lithium-ion. En plus d’être plus durables (jusqu’à 2000 cycles de recharge), ces batteries sont beaucoup moins toxiques et peuvent être recyclées. Sans compter que les nouvelles technologies permettent de fabriquer des batteries à plus longue durée de vie et à moindre impact sur l’environnement. Sans oublier les modèles de vélos électriques alimentés par l’énergie solaire.

Articles relatifs

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *