Le gel hydroalcoolique est-il réellement efficace contre le virus ?

Le gel hydroalcoolique est-il réellement efficace contre le virus ?

Afin d’éviter la prolifération des virus, l’usage dugel hydroalcooliquepeut s’avérer une solution efficace. Toutefois, ce produit ne peut se substituer au lavage des mains à l’eau savonneuse. Aussi, il est important de prendre en compte certains critères avant de choisir votre produit antibactérien. Vous pouvez aussi fabriquer votre gel par vous-même.

De quoi sont composés les gels hydroalcooliques ?

Ce sont des gels antibactériens fabriqués à partir de trois composants :

  • L’alcool : il s’agit d’une substance qui possède un effet rapide sur les bactéries ainsi que sur les virus et les champignons.
  • Un émollient : il assure un meilleur état cutané
  • Un antiseptique : ce composant est parfois présent dans la solution hydroalcoolique. Il est habituellement représenté par la chlorhexidine à un taux de 0,5 %.

Avantages et limites du gel hydroalcoolique pour se protéger des virus

L’utilisation des gels hydroalcooliques est un moyen efficace pour empêcher la prolifération des bactéries ou encore des virus. C’est, d’ailleurs, pour cela que l’usage de ces désinfectants est considéré comme un moyen idéal pour lutter contre le coronavirus. Ceci s’explique mieux par les propos d’Olivier Schwartz disant : « L’efficacité des gels sur le Covid-19 en particulier n’a pas été testée, mais il n’y a pas de raison d’en douter, car elle a été confirmée sur d’autres coronavirus ». Il faut rappeler que ce dernier est médecin à l’Institut Pasteur où il est Responsable de la section « Virus et Immunité ». Cependant, la protection du gel hydroalcoolique contre les virus a des limites. En réalité, le gel ne sert pas à laver les mains. Ainsi, après usage du produit, diverses impuretés, même microscopiques, peuvent toujours être présentes à la surface des mains. Ce qui constitue un terrain favorable à la survie des virus lorsque vous entrez en contact avec ceux-ci.

L’utilisation du gel hydroalcoolique doit-elle être préférée au lavage des mains à l’eau et au savon ?

gel hydroalcoolique ou lavage des mains contre les virus
Gel hydroalcoolique ou lavage des mains contre les virus ?

Lorsque vous disposez d’un accès à l’eau potable et au savon, il n’y a plus de raison d’utiliser du gel hydroalcoolique. D’ailleurs, le lavage des mains à l’eau et au savon est la solution préconisée si les conditions susmentionnées sont remplies. En effet, lorsque vous lavez soigneusement vos mains avec de l’eau savonneuse, vous éliminerez ainsi une grande quantité de bactéries.

Aussi, l’hygiène des mains permet d’accentuer les propriétés glissantes de votre peau. Par contre, le gel hydroalcoolique tue les micro-organismes, mais ne les enlève pas, car ceux-ci restent sur la peau. Par ailleurs, l’usage du produit en excès peut être nuisible. En effet, cela pourrait permettre à d’autres spores bactériennes d’émerger et de se multiplier. En revanche, l’usage à outrance de l’eau savonneuse ne présente pas de danger pour la santé.

À l’époque de l’épidémie de la grippe A (H1N1), une étude avait prouvé l’efficacité du lavage des mains à l’eau savonneuse face à l’usage de différentes solutions hydroalcooliques. Il s’agissait, en effet, d’un produit fait à base d’alcool uniquement et un autre préparé avec de l’éthanol accompagné de la chlorhexidine.

De plus, il est recommandé d’utiliser un gel hydroalcoolique seulement lorsque vous n’avez pas de point d’eau à votre disposition. C’est souvent le cas dans les endroits collectifs tels que le transport en commun, les lieux publics, etc.

Comment choisir son produit ?

En France, le gouvernement a pris un décret dans lequel il fixe des prix plafonds pour chaque type de flacon de gels hydroalcooliques. Il existe de nombreux produits antibactériens sur le marché. Il est donc important de choisir le désinfectant le plus efficace possible. Pour cela, certains critères doivent être pris en considération. D’ailleurs, ces critères émanent d’une recommandation de l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé).

Ainsi, le premier critère concerne la recherche de la norme NF. En effet, l’ANSM recommande d’opter pour les désinfectants sur lesquels est marquée la norme NF EN 14 476qui atteste que le produit a été testé. Aussi, cette référence permet de confirmer l’effet du gel hydroalcoolique sur des virus. C’est une mention qui est remarquable facilement sur l’emballage du produit.

Aussi, est-il conseillé de choisir une solution hydroalcoolique dont la concentration optimale en alcool oscille entre 60 et 70 % ou encore entre 520 et 630 mg/g. D’ailleurs, l’ANSM assure que cette concentration doit être visible sur l’étiquetage du produit. De plus, il faut privilégier des gels fabriqués à base d’alcool éthylique ou d’éthanol, ou d’alcool propylique ou encore d’alcool isopropylique.

Comment utiliser le gel hydroalcoolique pour éliminer les virus ?

À l’instar de certaines huiles essentielles, l’utilisation du gel hydroalcoolique se fait à travers une friction soigneuse d’une durée de 30 secondes. Selon les recommandations de l’ANSM, vous devez appliquer le produit sur des mains visiblement non souillées. Cette friction se fera jusqu’à obtenir des mains sèches.

Ces recommandations cadrent parfaitement avec l’avis de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) concernant la manière d’utiliser les solutions hydroalcooliques. En plus de cela, l’Organisation précise que toutes les parties des mains doivent être prises en compte. En effet, vous devez veiller à ce que les parties suivantes soient bien frictionnées : le dos des mains, la paume, les pouces, le dos des doigts ainsi que les espaces interdigitaux.

Est-il possible de fabriquer soi-même son gel hydroalcoolique ?

À défaut d’une livraison de votre produit désinfectant, vous pouvez manifester des envies de fabriquer par vous-même votre gel hydroalcoolique. L’OMS a diffusé en ligne la liste des ingrédients qu’il faut utiliser. Aussi, elle a dévoilé les différentes étapes à suivre pour préparer votre solution hydroalcoolique.

En effet, dans son « guide de production locale des solutions hydroalcooliques », l’OMS a présenté trois principaux ingrédients pour fabriquer un gel hydroalcoolique. Ces derniers sont faciles à trouver sur le marché. Il s’agit :

  • de l’éthanol (autrement dit l’alcool) ;
  • du peroxyde d’hydrogène et du glycerol ;
  • de l’eau distillée ou encore de l’eau bouillante refroidie.

Cependant, la fabrication d’un tel produit nécessite quelques précautions à prendre et un certain savoir-faire. Ceux-ci sont liés à l’hygiène, à la stérilité et à l’usage de matériels très particuliers (béchers gradués, alcoomètre, etc.). Aussi, est-il conseillé de mettre en isolement pendant 72 h les flacons contenant la solution obtenue. En réalité, ce délai va permettre de détruire les potentielles spores bactériennes qui se trouvent dans l’alcool ou dans les flacons.

Cet article traite de Gel Hydroalcoolique Virus.

Articles relatifs

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *