Vélo !

Par le docteur Stéphane Cascua, médecin du sport.

Pascal a 43 ans. Il fait du triathlon. Il me consulte pour son certificat d’aptitude. Je lui demande de me décrire sa semaine d’entraînement habituel.

Pascal : Je vais deux fois à la piscine. Le mardi, je travaille plutôt la technique avec des éducatifs et du transfert sur de la glisse. Le jeudi, je fractionne. Je cours deux fois aussi. Un peu de piste le mercredi et une séance continue au voisinage du seuil le samedi. Enfin, le dimanche, c’est la longue sortie vélo.

Le doc : Vous me décrivez un programme très classique. Je crois que cette formule manque de vélo. C’est la discipline qui occupe le plus de temps en compétition et vous n’avez qu’une séance! Il faut caser du vélo dans la semaine !

Pascal : Aie ! Le vélo prend beaucoup de temps ! Ce n’est pas possible !

Le doc : Il vous suffit d’une piqûre de rappel physiologique orientée sur l’intensité. Home trainer, vélo d’appartement ou de salle feront l’affaire. Pour préparer un triathlon M, vous pouvez vous contenter de 30 minutes. Commencez par 10 minutes d’échauffement progressif, terminez par 5 minutes de retour au calme. Au milieu, trois formules sont possibles en alternance. Premièrement, 15 minutes au « seuil », à la limite de l’essoufflement. Deuxièmement, 2 x 6 minutes, « juste au-dessus du seuil », à une intensité provoquant un essoufflement net et croissant. Troisièmement, 15 x 30 secondes intenses à VO2 max séparées de 30 secondes en récupération active.