Luminothérapie : quels bienfaits ?

Luminothérapie : quels bienfaits ?

La luminothérapie qu’on pourrait traduire par “thérapie par la lumière” possède un nom qui peut prêter à confusion puisqu’elle consiste avant tout à exposer le système visuel (= yeux) à une lumière naturelle proche de celle du soleil. Il ne faut donc pas la confondre avec la photothérapie, qui elle vise surtout à traiter les problèmes de peau. Mais si la luminothérapie n’est pas censée soigner la peau, pour quelles raisons l’utilise-t-on ?

Les effets bénéfiques de la luminothérapie contre la dépression saisonnière

Si vous avez déjà lu du contenu sur la luminothérapie (par exemple sur le site spécialisé medi-lum.ch), il est fort à parier que le thème de la dépression y apparaît. En effet, l’application qui est la mieux documentée scientifiquement avec plus d’une centaine d’études est celle concernant la dépression saisonnière. C’est-à-dire celle qui se manifeste en hiver où la durée du jour est très courte. C’est particulièrement visible dans les pays nordiques comme la Finlande et le Canada où jusqu’à 10% des individus souffriraient de ce type de dépression. 

La luminothérapie vient donc rétablir un certain équilibre au niveau de l’horloge biologique interne via une exposition contrôlée à la lumière.

La luminothérapie pour mieux dormir

Sans aller jusqu’à souffrir de dépression, il est possible que vous ayez du mal à vous endormir le soir. Aussi surprenant que cela puisse paraître, la luminothérapie est également utilisée dans ce cadre. Cela n’a donc rien à voir avec la lumière bleue qui provient de nos écrans et qui elle peut s’avérer néfaste pour le sommeil. Toujours dans ce rôle de régulation du rythme circadien, notre thérapie du jour a démontré son efficacité. Notamment contre le syndrome du sommeil  en délai de phase qui concerne les personnes n’arrivant à s’endormir que très tardivement en pleine nuit.

Nous aurions pu également citer les résultats encourageants à propos de la réduction des symptômes liés au décalage horaire, mais il y a encore peu d’études à ce sujet. Quoi qu’il en soit, prenez soin de votre santé !

Article relatif

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Required fields are marked *