ROULEZ SANS STRESS

Docteur Stéphane Cascua

Le stress est une réaction naturelle de l’organisme face au danger ! Il a sauvé l’existence de nos ancêtres confrontés au prédateur. Désormais, il gâche notre vie au volant. Alors, apprenez à maîtriser vos mauvais réflexes et roulez relax !

OsteopatheQuand l’homme de Neandertal croisait au détour d’un chemin un ours brun, il vivait un stress. Ses glandes déchargeaient l’hormone de stimulation, la fameuse adrénaline. Son cerveau était mis en alerte maximum. Sa respiration et son c’ur s’accéléraient pour propulser le sang bien oxygéné vers les muscles en action. Du sucre et des graisses étaient déversés dans sa circulation pour libérer de l’énergie. La coagulation du sang était facilitée pour résister à d’éventuelles blessures. Ainsi, il pouvait fuir ou combattre ! Le stress l’avait sauvé !

Les réactions de stress sont toxiques pour l’automobiliste

Désormais, coincé dans un embouteillage, vos réflexes de stress hérités de vos ancêtres se révèlent totalement inadaptées. La nature vous prépare à fournir un effort physique intense alors que vous êtes assis et ceinturé ! La stimulation de votre cerveau perturbe se transforme en agitation qui perturbe votre capacité d’analyse et votre coordination : vous risquez l’accident ! L’augmentation de votre fréquence cardiaque provoque une hypertension artérielle. Le sucres et les graisses passées dans le sang se déposent sur la paroi de vos vaisseaux Les quelques muscles parvenant à se contracter sont responsables de tensions localisées dans le dos. Vous ne tardez pas à vider vos glandes. Vous arrivez à votre rendez-vous en retard ? mais aussi épuisé et inefficace. Au pire, vous n’arrivez pas ! Le sang coagule dans une artère menant au c’ur ? et c’est la crise cardiaque ! Voilà qui devrait vous convaincre d’éviter le stress au volant. Pour cela : bloquez au maximum l’entrée du stress et brûlez le peu de stress qui parviendrait à passer !

Bloquez le stress !

Organisez-vous ! Surtout, si vous êtes sensible au stress. Donnez-vous de la marge et prévoyez l’imprévisible ! En cas de retard inévitable, prévenez ! Dans ce contexte, le téléphone portable ? avec kit main libre ? a parfaitement démontré son efficacité pour réduire l’anxiété. Excusez-vous auprès de ceux qui vous attendent. Annoncez une heure d’arrivée réaliste. Ainsi vous éviterez que votre stress ne recommence quelques minutes plus tard !

Relativisez ! La toxicité du stress dépend plus de l’individu stressé que le l’agent stressant. En clair, la situation recèle le caractère stressant qu’on lui accorde ! Vous êtes en retard ! Et alors ! Ce n’est pas si grave en comparaison d’un accident provoqué par l’excitation ou la vitesse ! Tant pis, vous arriverez plus tard mais vous serez en forme, efficace et productif.

Positivez et osez vous détendre ! La vie vous offre un instant de lenteur dans un quotidien effréné ! Profitez-en ! Sortez la tête du guidon ! Réfléchissez, prenez du recul ! Ecoutez une musique douce qui vous rappelle de bons moments. Sur la route des vacances, arrêtez-vous et allez jouer avec les enfants. Si vous êtes sujet au stress, pour un même budget, optez-vous une voiture plus confortable que puissante !

Brûler le stress

Hurlez et Bougez ! Voilà qui consomme les hormones et l’énergie libérée par le stress. Criez contre le stresseur, c’est plus efficace ! Mais fermez les carreaux pour éviter toute altercation ! Vous pouvez y ajouter grands gestes tout en restant poli ! Mieux encore, si votre voiture est immobile, il est possible de pratiquer un peu de sport ? comme le chasseur d’ours. Faîtes le « rameur » : poussez sur votre volant et appuyez fort sur votre dossier, redressez-vous en tirant les bras. Les plus costauds peuvent monter les genoux en même temps ! Les plus extravertis sont invités se trémousser sur leur siège au rythme d’un CD disco !

Pratiquez la mini-relaxation ! Agir sur les effets du stress permet de réduire la sécrétion des hormones de l’excitation. Vous percevez votre respiration haletante ! Inspirez doucement et profondément en gonflant le ventre. Soufflez encore plus lentement par la bouche. Vous sentez vos muscles tendus ! Commencez par desserrer vos mâchoires. Laissez votre crâne se poser sur l’appui tête. Faites pesez vos épaules et votre buste sur le dossier. Recherchez la sensation du poids de vos jambes sur l’assise de siège. sentez la chaleur gagner l’extrémité de vos mains et de vos pieds. Voilà qui signifie que vos vaisseaux s’ouvrent et que la tension artérielle diminue.